9 vérités sur ta première année d’entrepreneuriat

Tu viens de créer ton activité de coach ou thérapeute et tu es pleine d’énergie et d’envie. Comme je te comprends ! Tu vas pouvoir enfin vivre une vie pleine de sens en exerçant un métier qui te passionne tout en aidant les autres à aller mieux.

Et comme tu démarres, tu cherches des informations sur le web. Tu entends dire à droite et à gauche qu’il est facile de créer son activité et de vivre de sa passion. D’ailleurs à en croire certains, on serait à peu près toutes milliardaires en travaillant 3 heures par jour à l’heure qu’il est. Et pourtant… Tu conviendras que ça n’est pas le cas.

Ce que l’on oublie de dire, c’est que la première année d’entrepreneuriat est loin d’être le pays des bisounours !

Alors à quoi t’attendre véritablement pendant ta première année d’entrepreneuriat ? Je te dis TOUT ce que tu dois savoir ! Parce qu’il est important que tu puisses te préparer à la vraie réalité.

Vérité 1 > Tu ne vas avoir des nuits avec et des nuits sans ! 

La création d’entreprise entraîne inévitablement beaucoup, beaucoup de réflexion.

Et ça ne s’arrête pas dès que tu mets un doigt de pied sous la couette. Prépare-toi à cogiter en continu, parfois même à chercher désespérément le bouton off dans ta tête, sans succès. 

Je te rassure, progressivement les choses se mettront en place et tu apprendras à séparer tes pensées pour t’accorder des breaks. 

Vérité 2 > Tu vas passer pour une folle

C’est le problème quand on est vraiment absorbée par ce que l’on fait et que l’on y met tout son cœur !

Résultat ? Tu risques d’abandonner une conversation avec tes amis, ta famille ou ton homme en cherchant frénétiquement une feuille et un crayon pour noter l’idée du siècle qui vient de t’apparaître comme par magie 😉

Vérité 3 > Tu vas être vraiment lourde

Soyons réalistes… ton activité aussi géniale soit-elle, va occuper une très grande place dans ta vie… et de celle de ton entourage. Et comme tu seras intarissable, tu risques de légèrement saturer tes proches avec ton entreprise. 

Mais il faut se rendre à l’évidence : c’est normal. Tu vas travailler beaucoup et souvent dans la solitude. Parler de ton activité à la moindre occasion, c’est aussi l’opportunité de confronter tes idées, de te rassurer, de faire mûrir ton projet.

Et si ceux qui t’entourent sont bienveillants, ils comprendront parfaitement (et sauront aussi te dire stop quand il le faut). 

Vérité 4 > Tu vas être la pro des montagnes russes

Un soir (ou un matin), tu vas t’effondrer en larmes. Trop de choses à penser, trop peu de réussites à ton goût. Trop, trop, trop pour tes frêles épaules.

Et puis le lendemain, un mail pour une séance découverte, une vente ou un message vraiment motivant et tu te retrouveras à danser la lambada dans ton salon ! (C’est du vécu 😉 !).

Vérité 5 > Tu vas repousser les limites

Dans ta vie entrepreneuriale, tu vas découvrir que rien n’est jamais figé et que chaque journée apporte son lot de nouvelles peurs. Qu’à chaque fois que tu vas dépasser un blocage, un nouveau va apparaître.

Et pourquoi ? En grande partie parce que tu vas te comparer aux autres comme jamais ! On a beau dire qu’il ne faut pas, que ça ne sert à rien, c’est humain. 

Et ça va te demander du temps pour te détacher de cette mauvaise habitude. Sois tranquille, plus tu agiras, plus tu construiras, moins tu auras ce réflexe d’auto-sabotage.

Vérité 6 > Papillon de lumière : c’est toi 

Toutes mes excuses pour cette référence. Mais créer une entreprise, c’est comme partir d’une page blanche. Alors bien sûr, il y a ce que tu sais faire, ce que tu maîtrise à la perfection. Et puis il y a le reste… Toutes ces actions qui vont t’obliger à chaque fois, à sortir de ta zone de confort, de ton cocon. 

Souvent, ça sera douloureux, ça va te demander beaucoup d’énergie. Tu vas t’aventurer sur des chemins que tu n’aurais jamais soupçonnés.

Mais dis-toi que l’autre côté de la médaille, c’est une incroyable force que tu vas cumuler et qui va te donner des ailes. Pour chaque effort, tu vas te sentir grandie et un peu plus puissante au fil des jours.

Vérité 7 > Tu vas avoir la frousse de ta vie

Et là je ne te parle pas des actions à mener mais d’une sorte de menace qui va planer au dessus de ta tête : celle de redevenir salariée. De retourner à ton ancien job ou d’en retrouver un nouveau alors que ce projet te tient et occupe tout ton être.

Pour y arriver, tu vas travailler comme jamais tu ne l’as fait, parfois même cumuler cette activité avec un emploi salarié pour te soulager financièrement.

L’argent va t’occuper beaucoup et tout particulièrement la peur d’en manquer. On ne passe pas si facilement de la sécurité d’un salaire à la réalité de devoir créer sa propre richesse.

Vérité 8 > Tu vas faire face aux questions de ton entourage  

Ton entourage ne comprendra souvent pas ce que tu fais. Et comme il n’est pas forcément dans une dynamique entrepreneuriale, il risque de projeter sur toi son manque de connaissance et ses propres craintes.

Idéal pour te mettre encore plus la pression et vouloir prouver à tout le monde que tu peux y arriver. Respire, continue ta route avec tes objectifs. Les preuves viendront d’elles-mêmes.

Vérité 9 > Tu vas être complètement perdue !

Par dessus tout, tu vas souvent te sentir complètement paumée. Après tout, tu n’es ni une vendeuse, ni une pro du marketing ! 

Alors tu vas lire beaucoup, essayer plein de choses qui bien souvent ne vont pas porter les fruits attendus. Et que se passe-t-il dans ce cas ? On se sent ratée. Oui tu vas avoir des sentiments d’échecs, tu vas mettre en place des choses qui ne vont pas fonctionner, ne pas avoir de clients et tout remettre en cause.

.

Alors voilà ce que je voudrais te dire :

C’est ça, devenir entrepreneure. Et ça n’a rien d’un long fleuve tranquille.

Mais malgré les difficultés, tu vas avoir des bonheurs incommensurables. La joie de vraiment aider des gens, de te réveiller le matin en faisant quelque chose que tu aimes, de te surpasser. 

Donc accroches-toi, détaches toi de la comparaison et mets le curseur au bon endroit. L’important n’est pas le nombre de clients mais le chemin parcouru.

Enfin, n’oublie pas que tu ne peux pas tout faire toute seule et que parfois, on a besoin de se faire aider pour se donner toutes les chances de réussir.

Chaque petit pas est une victoire, tu peux déjà être fière de toi !